Qui sommes nous

Après 12 années en Bretagne et de nombreux voyages, à contre courant, un paysagiste et une microbiologiste décident de quitter la Bretagne pour devenir paysans et s’installer…en Île-de-France. Pourquoi ?

 

 

Multiplier les habitats et les habitants

 

 

 

 

Rémi : passionné du végétal et venant d’une famille d’agriculteurs,  Rémi est paysagiste : il a appris à maîtriser les plantes, leur agencement et leurs b pour satisfaire ses clients. En 2014, il se lasse de créer les jardins des autres. Après avoir découvert l’agroforesterie à l’occasion d’un voyage au Brésil, il médite longtemps :  pourquoi ne pas mettre en pratique l’agroforesterie à la ferme de Lumigny, qui appartient à ma famille depuis 4 générations. Toute somme faite, le paysan est aussi un jardinier … la reconversion ne semblait pas impossible. Il valide alors une licence de biologie en sciences du végétale pour mieux comprendre ce monde d’un point de vue théorique et commence à produire des plans, des listes de végétaux, des dossiers… L’agroforesterie l’habite désormais : il ne reste plus qu’à convaincre Claire, sa compagne, de quitter la Bretagne  pour venir en Seine et Marne… et ça, ce n’était pas gagné !

 

Claire : passionnée de biologie, elle est ingénieure en écologie microbienne. Lors de ses premières missions en Bretagne au groupement des agrobiologistes (Gab22), elle s’intéresse à l’impact de l’agriculture sur la qualité de l’eau. Il y a eu à ce moment un déclic pour Claire, qui s’est intéressée de plus près aux microorganismes : microbiologie approfondie en milieu marin, phytopathologie (microorganismes ayant un rôle dans certaines maladies des plantes) … bref, l’écologie microbienne, de la microbiologie dans toutes ses formes ! Progressivement, Claire poursuit sa carrière dans la recherche mais prend conscience que ce milieu ne lui suffit pas pour envisager des actions concrètes : elle veut passer à l’acte ! Son projet de distillation de plantes à parfum aromatiques et médicinales voit le jour : il correspond tout à fait à Claire qui trouve ce milieu très complet (chimie, agronomie, production, biologie,…). Elle  réfléchit assez longuement avant d’accepter la proposition de Rémi de quitter la Bretagne pour reprendre la ferme de Lumigny.

______________________________________________________________________________________

CRÉATION DE LA FABRIQUE VÉGÉTALE

En 2014, Rémi et Claire s’installent à la ferme de Lumigny. Rémi veut développer l’agroforesterie et l’agriculture biologique sur la ferme familiale, Claire veut relever le défis de s’installer dans un territoire où la monoculture domine et où la proposition d’une agriculture écologique et sociale aurait un impact fort, aussi parce que l’innovation sociale, l’emploi et la culture ont tendance à être centralisés sur Paris et sa petite couronne.

Accompagnés par Terre de Liens et autres associations impliquées dans le développement durable et l’agro écologie, ils mettent tout de suite les bases d’une ferme pas comme les autres, où la terre est considérée comme un bien commun. La ferme est ouverte sur le territoire, elle accueille un projet d’agroforesterie, des actions pédagogiques et une boutique de producteurs bio locaux.

Rémi et Claire s’installent avec deux entreprises indépendantes mais complémentaires :

Claire produit des Plantes à parfum, aromatiques et médicinales et les transforme en huiles essentielles, eaux florales et hydrolats avec son alambique ainsi que des plantes séchées avec son séchoir. Elle fera aussi à l’avenir des macérats huileux de fleurs. Elle collaborera avec des herboristes dans l’objectif d’élaborer des plantes séchées diversifiées, et macérats huileux.

Rémi produit des céréales et des oléagineux qu’il transforme en huiles première pression à froid avec sa presse et en farines avec le moulin sur meule de pierre de voisins agriculteurs (Ferme de Vaux à Gastins) . Il décortique des graines avec une décortiqueuse qu’il a en commun avec d’autres voisin agriculteurs (Ferme de Retal à Liverdy en Brie).